Souvenirs d'une demoiselle d'honneur
auprès de l'Impératrice Eugénie (1870-1880) 

L'Impératrice Eugénie en exil, la mort de Napoléon III
et du Prince Impérial

Marie des Garets

 

 

Editions Paléo, Sources de l'histoire de France - juin 2014 (réédition)

 

" L'exil ! je ne connais pas de pire condition de vie ! L'exil, c'est la prison étendue, peuplée d'êtres et de choses ; vous pouvez aller et venir, prendre votre part de toutes les activités, de tous les plaisirs, mais devant ce que vous aimez le plus au monde se dresse le poteau frontière ou la mer infranchissable et c'est le mot impitoyable : "On ne passe pas."

Pour l'Empereur qui, si longtemps avait été proscrit, pour l'Impératrice qui n'était pas française de naissance, cette épreuve tragique revêtait d'autres aspects, mais pour le Prince Impérial, ce fut l'épouvantable destin auquel jamais il ne se résigna. Et si, comme bien des prétendants, il ne sut pas attendre l'heure propice marquée pour l'action, c'est dans l'horreur de l'exil, dans le désir passionné d'agir en soldat et en Français qu'il s'évada de sa geôle. "


Voici le second volet des souvenirs de Marie des Garets qui nous fait partager ses derniers moments avec la dernière impératrice des français.


 

Retour bibliographie

 



Créer un site
Créer un site