Sissi, les forces du destin

Hortense Dufour

 

 

Flammarion, Paris - 2003


 

Caprice du destin et coup de foudre de l'empereur François-Joseph, Élisabeth devient, à l'âge de seize ans, impératrice d'Autriche. Le lourd protocole de la cour de Vienne, l'hostilité de sa belle-mère qui s'empare de ses trois enfants, la mènent à trouver refuge dans l'exil et la maladie. Anorexique, fantasque, mélancolique, elle consacrera l'énergie de son désespoir à sa Hongrie bien-aimée, dont elle devient reine, acclamée par la foule, en 1867. 1898. Assassinée d'un coup de poignard, à Genève, par un anarchiste italien, l'éternelle errante vêtue de noir, frêle figure emblématique liée malgré elle au sang de l'Histoire, emportera dans le secret de son tombeau impérial son tragique rêve de liberté

 

 

Retour bibliographie

 



Créer un site
Créer un site