Tuer Napoléon III

Jean-Baptiste Evette

 

 

Plon - 2014



 

En cette fin d’année 1851, Louis-Napoléon Bonaparte, le prince président, brigue un second mandat, malgré la Constitution. Un coup d’état est possible. Typographe à Paris, Etienne Sombre a été témoin d’un évènement très étrange à la fabrique d’horloge Forbes, un lieu pourtant abandonné. Un soir, alors qu’il se promenait près du bâtiment, il a manqué mourir dans une terrible explosion qui a ravagé les lieux Dans un semi coma, il a vu une femme magnifique sortir de la fabrique, « telle une déesse allant son chemin »… Que se passe-t-il dans le secret de l'usine en ruine ? 

Le 2 décembre 1851, c’est le coup d’état. Malgré la menace des soldats, Etienne refuse de composer la proclamation de Bonaparte qui stipule la fin de la République. On lui confisque son livret ouvrier : il n’a plus de moyen de travailler. Il tente de survivre dans un Paris où s’affrontent Républicains et forces de l’ordre. Lors d’une émeute, Etienne retrouve le portefeuille d’un insurgé assassiné. A l’intérieur, un livret ouvrier et une lettre destinée à une certaine Emilie Simon. Pour échapper à la misère, Etienne prend l’identité du défunt. Mais se faire passer pour un mort dont on ignore tout n’est pas sans risque. D’autant plus que la jolie Emilie Simon — dont Etienne tombe amoureux — cultive le goût du secret : Etienne ne l'a-t-il pas aperçue un soir, déguisée en homme dans un café ? Décidemment, dans la France ordonnée de Bonaparte, des forces occultes s’agitent. Bientôt, Etienne entend parler d’une société secrète prête à tout pour renverser Bonaparte : les Invisibles…


 

 

Retour bibliographie 2

 



Créer un site
Créer un site