Le misée chinois de l'Impératrice Eugenie

Xavier Salmon, Vincent Droguet

 

 

Atlys - 2015


 

Le Musée chinois de l’impératrice Eugénie témoigne de moments forts de l’histoire des relations entre la Chine et la France au XIXe siècle. Issues de la prise du palais d’Été de Pékin, en 1860, et de la fameuse ambassade siamoise de 1861, qui vint à Paris pourvue de somptueux présents, ses collections – porcelaines, laques, émaux, soieries, etc – engagèrent l’épouse de Napoléon III à concevoir un écrin architectural, révélateur de la fascination exercée par l’Asie tout au long du XIXe siècle. Ce trésor méconnu du château de Fontainebleau invite à un véritable voyage vers l’Orient.

 

 

Retour bibliographie

 



Créer un site
Créer un site