La Saint-Napoléon : Quand le 14 juillet se fêtait le 15 août

Sudhir Hazareesingh

 

 

Tallandier - 2007


 

Au début des années 1850, le 15 août devient la fête nationale en France.
Cette célébration permet au président Louis-Napoléon d'amorcer la transition vers le second Empire, et d'imposer avec succès un modèle de fête nationale populaire qui sera largement repris par la République. S'appuyant sur une documentation inédite aux Archives nationales et départementales, Sudhir Hazareesingh fait revivre cette fête riche et multiforme. Moment d'exaltation de la mémoire napoléonienne, la fête impériale est aussi le théâtre de tensions créatives : entre la solennité pieuse des croyants et la jubilation carnavalesque du peuple, entre la glorification de la Nation et le culte des traditions locales, et entre la célébration du soutien populaire au régime et la peur de la foule.
L'ouvrage renouvelle notre vision de la tradition napoléonienne sous le second Empire. Hazareesingh insiste particulièrement sur la dimension locale des fêtes, qui permet aux notables de célébrer les travaux publics et l'action caritative des associations, et donne l'occasion aux municipalités de se mettre en valeur. La Saint-Napoléon met également en scène des moments de liesse collective, comme lors des remises des médailles de Sainte-Hélène aux anciens vétérans des guerres de l'Empire.
Mais cette harmonie fragile peut aussi prendre une fâcheuse tournure : au sein même de l'État bonapartiste, entre le clergé et les autorités civiles, et entre les représentants de l'État et les forces de l'opposition républicaine, qui utilisent sciemment le décor de la fête nationale pour subvertir l'ordre bonapartiste. Écrit avec humour et humanité, et fourmillant d'anecdotes savoureuses, cette étude originale apporte des éclairages nouveaux sur la sociabilité et la culture politique française, et souligne le poids de la tradition napoléonienne dans la mémoire collective nationale.

Sudhir HAZAREESINGH est Fellow de la British Academy et enseigne à Balliol College, à l'université d'Oxford. Il a publié plusieurs livres sur la culture politique française. En 2006 La Légende de Napoléon (Tallandier) a été doublement couronnée par le grand prix du Mémorial d'Ajaccio et le prix d'histoire de la Fondation Napoléon. Traduit de l'anglais par Guillaume Villeneuve.

 

Retour bibliographie 2

 



Créer un site
Créer un site