L'unification italienne

Du temps de l'exil, Napoléon avait noué des relations assez étroites avec les carbonari, qui souhaitait se libérer du joug autrichien, maitresse de la quasi totalité de l'Italie du Nord et des états pontificaux...



Départ pour l'Italie

Les traités de Vienne en 1815 avaient fait de l'Italie une véritable mozaïque de petites républiques. Une foule de souverains grans ou petits se partageaient la péninsule. Sur le Piémont régnait la Sardaigne. Victor-Emmanuel II représentait cette dynastie de Savoie qui était entièrement tournée vers le Piémont, la Lombardie, la vallée du Pô... Turin en était la capitale.

L'Autriche possédait les riches plaines de Lombardie et la Vénétie. Le centre de la "botte italienne était occupé par l'église de Ostie à Ancône. Victor-Emmanuel II sut intéressé Napoléon III à sa cause.

Pendant dix ans, sous le Second Empire, la comtesse de Castiglione fut la femme la plus fascinante et la plus convoitée de la société parisienne. La plus mystérieuse aussi. Née en 1837 près de Gênes, elle n'a pas dix-huit ans lorsque, déjà mariée, elle est sollicitée par son cousin, Cavour, ministre du royaume de Piémont-Sardaigne, pour se rendre à Paris et convaincre l'empereur Napoléon III de soutenir la cause de l'unité italienne.

Nul doute que le souverain ne doive succomber à son extraordinaire beauté. Le stratagème réussit et Virginia, propulsée à la cour, est reçue par les plus hauts dignitaires de l'Empire. Amoureuse de son corps qu'elle ne se lasse pas d'admirer, elle mène grand train de vie, collectionne les amants qu'elle congédie comme des serviteurs et, légende vivante, pratique l'insolence avec maestria. Elle déroute aussi ses meilleurs amis par d'imprévisibles sautes d'humeur et des absences inexpliquées. Ce jeu dangereux lui vaut rapidement la disgrâce.

Le 14 janvier 1858, L'Empereur et l'Impératrice qui se rendaient à l'opéra furent victimes d'un sanglant attentat. Ils n'échapèrent que par miracle aux bombes jetées sous leur voiture.

L'enquète de police permit de découvrir une vaste conspiration organisé par un certain Orsini : partisan d'une italie unifiée... Considéré comme une menace d'intimidation sur Napoléon III , l'Empereur decida de prendre les armes pour rendre à son unité.

Au printemps 1859, la guerre fut déclarée à l'Autriche, qui l'opprimait.

La guerre fut courte et glorieuse. Napoléon III commandait en personne les armées envoyées au delà des Alpes.

Ce fut la Bataille de Magenta (4 juin 1859), Solférino (24 juin 1859), puis Villafranca (11 juillet 1859)... Batailles terribles, qui laissèrent à Napoléon III, vainqueur, le choix de proposer aux autrichiens un armistice.




Bataille de Solférino

Il refusa de poursuivre la guerre... L'Italie libre des Alpes à l'Adriatique ne se ferait pas avec lui... les italiens se crurent trahis.

Les troupes françaises revinrent victorieuses. Place Vendôme, une immense tribune avait été dressée ou se pressaient, autour de l'Impératrice, la masse frofroutant des dames en toilettes de rêve.




Retour victorieux de la campagne d'Italie

Napoléon III, à cheval, tenait le petit prince impérial sur ces genoux, en tenue de grenadier qui saluait.

Des milliers et des milliers de bouches hurlaient : "Vive l'Empereur !".

A la fin de la guerre, la France gagna deux provinces : la Savoie et le comté de Nice. Un double plébiscite sanctionna le double rattachement.



Les bustes d'Eugénie et de Napoléon III à Milan

Au delà des Alpes naissait le Royaume d'Italie sous le sceptre de Victor-Emmanuel qui fixait la capitale à Florence, en attendant de pouvoir s'installer à Rome.

Après la libération de l'Italie du joug autrichien en 1859, les dames de Milan, voulant témoigner de leur reconnaissance envers la France, offrirent ce groupe allégorique à l'impératrice Eugénie le 1er janvier 1863.
Les deux nations sont symbolisées par deux jeunes femmes. La délivrance de l'Italie est évoquée par les chaînes brisées abandonnées sur le sol. La France adopte une attitude tendrement protectrice vis-à-vis de l'Italie qu'elle a contribué à libére.



La France et l'Italie




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site