L'inauguration du canal de Suez

Le percement du canal de Suez fut le témoignage le plus éclatant du grand rôle que la France jouait en Orient. Ce fut aussi l'un des derniers grands moments du second empire.
 

L'Inauguration du canal de Suez en 1867

C'est en 1854 que l'ancien vice-consul de France à Alexandrie, Ferdinand de Leppeps (lointain cousin de l'Impératrice Eugénie), obtint du pacha d"Egypte Saïd l'autorisation de creuser un canal entre la mer méditerranée et la mer rouge.
 


Les tribunes officielles

Lesseps se heurta immédiatement à l'opposition acharnée des anglais et de leur ministre Palmerson. 

Des 400 000 actions émises pour financer les travaux, aucune ne fut souscrite en Angleterre et le gouvernement de Londres demanda instamment au sultan de demander à son vassal Saïd l'autorisation de laisser percer le canal.

Mais Napoléon III soutint les efforts tenaces de Lesseps, à qui, de leur côté, Saïd puis son successeur Ismaïl ne ménagèrent pas leur appui.

Le canal fut ouvert à la navigation en 1869. L'Impératrice Eugénie innaugura en grande pompe le canal qui boulversa les relations entre l'Europe, l'Inde et l'Extrême-Orient.




C'est à bord de l'Aigle que l'Impératrice Eugénie fit le voyage jusqu'à Suez

Influente à Constantinople, toute puissante au Caire, maîtresse de l'Algérie, la France était une grande puissance méditerranéenne, au moment ou l'ouverture du canal de Suez rendait à la méditerranée l'importance qu'elle avait en partie perdue, depuis le XVIème siècle, au profit de l'océan Atlantique.




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site