L'exil de la famille impériale

Après la défaite de 1870 devant les prussiens, l'Empereur fut conduit en captivité au chateau de Wilhelmhöhe, en Allemagne.


Napoléon III en exil

Son séjour dans cette résidence qui lui avait été assigné dura 195 jours. L'Empereur tenta de négocier la paix avec l'Allemagne.

A Paris, les républicains demandent le 3 septembre la déchéance de l'Empereur ; le 4 septembre 1870, le peuple envahit le Palais-Bourbon, et Gambetta à la tribune proclame la chute du régime impérial. Accompagné de Jules Favre et de Jules Ferry, il se rend à l'Hôtel de Ville et proclame la république : un gouvernement provisoire, sous la direction de Favre et du général Trochu, est constitué. C'est un gouvernement de défense nationale, qui ordonne la résistance à outrance.

L'Impératrice avait fuit le Palais des Tuileries, assailli par la foule, pour se réfugier en Angleterre. La première demeure de la famille impérial sera Camden-Place à Chilshurst, près de Londres.




Représentation de la fuite de l'impératrice (factice)

L'Allemagne profita d'avoir plusieurs interlocuteurs possible pour faire admettre leurs conditions de retour à la paix. Jouant sur le double discours, Bismark chercha à obtenir les résultats les plus probants pour le nouvel Empire allemand, avec entre autre, la cession de l'Alsace et de la Lorraine et 5 milliards de francs-or.

Le roi Guillaume de Prusse aurait préféré négocier avec Napoléon III et restaurer le pouvoir impérial à l'issue de ce tragique épisode... Mais c'est avec le républicain Adolphe Thiers que le traité de paix fut signé à Versailles le 6 janvier 1871. Mais la Commune de Paris retarde la ratification, et le traité définitif ne sera signé à Francfort que le 10 mai 1871.



Un homme fatigué par la maladie

La vie commençait à s'organiser doucement à Camden, ou de nombreux amis affluèrent de plus en plus nombreux, recréant une petite cour en exil. Le Prince Impérial commenca ses études à l'accadémie militaire de Woolwich.



La première demeure des souverains en exil : Camden

Napoléon III, affaibli et malade par ses calculs dans la vessie, qu'on appelait à l'époque "maladie de la pierre" fut oppéré à plusieurs reprises. La dernière opération, la quatrième, fut fatidique à l'Empereur qui mourut le 9 janvier 1873 à 10h45.



Après la mort de l'Empereur, L'Impératrice et le Prince Impérial

La mort de l'Empereur, à la suite d'interventions chirurgicales amena à Chileshurst une foule nombreuse de fidèles.

Le Prince Impérial s'engagea dans l'armée de Sa Majesté la Reine Victoria et se rendit en Afrique du sud ou le Royaume uni faisait la guerre aux zoulous. Il y fut tué le 1er juin 1879.
 



Photo d'une petite cour en exil

Camden Place rappelait trop de souvenirs ; en outre, la petite église catholique de Chislehurst ne pouvait pas abriter les deux sarcophages, celui de l'Empereur et celui du Prince impérial. Eugénie trouva une maison à Farnborough, située dans le Hampshire, non loin de Londres et à peu de distance de Windsor.



Farnborough près de Londres

La Maison de Farnborough conserve encore aujourd'hui tout le charme de l'époque ou l'Impératrice l'habitait... L'impératrice dont la bonté était très grande laissa sa demeure aux médecins et aux infirmières pendant la première guerre mondiale et la maison fut transformé en hopital militaire. C'est aujourd'hui une école de jeunes filles.



Vue aérienne du début du XXème siècle

Surtout, le terrain apparut suffisamment étendu pour la construction d'une église chargée de recevoir les cendres de ceux qu'elle appelera désormais "les miens". Elle souhaita un emplacement digne d'eux et voulut fonder une abbaye dans laquelle serait établie une communauté religieuse chargée de chanter les offices. En raison du retard pris par les travaux de construction, ce ne fut que le 9 janvier 1888 que le transfert des cercueils se produisit.



Vue aérienne de Farnborouh et l'abbaye ou sont enterrés les derniers souverains de France

La reine Victoria fit en sorte que les honneurs dus à leur rang soient rendus. Les dépouilles impériales reposent encore aujourd'hui dans la crypte de l'abbaye, dédiée à Saint-Michel.




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site