Le Palais de l'Elysée

Le prince-président Louis-Napoléon s'y installa le 20 décembre 1848, avant de disposer du Palais des Tuileries en 1852. En 1853, l'Elysée accueillit Eugénie de Montijo, fiancée de l'Empereur et Napoléon III décida de la rénovation complète du Palais, anciennement appelé Hôtel d'Evreux, par un nouvel architecte, Joseph-Eugène Lacroix. Les structures actuelles du Palais proviennent pour l'essentiel de cette époque, et l'ensemble de ces travaux, qui s'achevèrent en 1867, constituent les derniers grands aménagements.



Sanguine à l'effigie de Napoléon III

Les travaux concernèrent successivement l'aile ouest bordant l'avenue Marigny, puis celle des salons de réception du rez-de-chaussée et enfin l'appartement du premier étage.

Par ailleurs, l'Empereur fit percer l'avenue de la Reine Hortense (actuelle rue de l'Elysée) et doubla la surface des petits appartements qui furent dotés d'un étage supplémentaire, sans affecter le Boudoir d'Argent.

Les salons de réception du Pavillon Central ont été dotés d'une seconde série de portes en enfilade. Le Salon du Conseil fut pourvu de dessus de porte aux portraits des souverains de l'Europe, succédant aux Muses de Mme de Pompadour et aux portraits de la famille impériale (actuel Salon des Portraits).
 



Le bureau de Charles de Gaulle

Ci dessus, le bureau de Charles de Gaulle sous la 5ème république. Ce fut sous le Second Empire la chambre de l'Impératrice Eugénie

Le premier étage du Pavillon Central fut complètement redécoré. Jean-Louis Godon se vit confier la décoration du Grand Salon et de la Salle de Bains avec l'aide de Charles Chaplin.

Une nouvelle chapelle fut construite sur la cour d'honneur au rez-de-chaussée de l'aile Est, et une salle de bal commencée dans le prolongement du Salon Murat fut achevée pour le Maréchal Mac Mahon.

Le portail d'entrée fut sensiblement modifié pour être remplacé par une porte en forme d'arc de triomphe, et la façade donnant sur la rue du faubourg Saint-Honoré percée de fenêtres.

Pour l'Exposition Universelle de 1867, les travaux sont achevés et les souverains étrangers seront recus à l'Elysée : le Tsar Alexandre II, le Sultan de Turquie Abdul-Aziz et l'Empereur d'Autriche François - Joseph.

Après la chute de l'Empire, le Palais reprit le titre d'Elysée-National. Le Palais n'eut à subir aucun dommage pendant la Commune et Thiers, chef du pouvoir exécutif en février 1871 puis Président de la République en août, y fit quelques séjours. Son successeur, le maréchal Mac Mahon élu en mai 1873, s'installa définitivement à l'Elysée à partir de septembre 1874.



L'entrée de Palais de l'Elysée, rue du faubourg Saint-Honorée

Le Palais de l'Elysée sera désormais la résidence officielle de tous les présidents de la République.




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site